Projet de la nouvelle ligne ferroviaire Luxembourg - Bettembourg

​​ 

La nouvelle ligne ferroviaire entre Luxembourg et Bettembourg prévoit la construction en site propre d'un nouveau tronçon de ligne à deux voies d'une longueur d'environ 7 km, sans arrêt intermédiaire. Partant du futur pôle d'échange à Howald, la ligne franchit tout d'abord l'autoroute A3 au sud de l'échangeur de Gasperich et poursuit son tracé jusque Bettembourg à l'ouest de celle-ci. La ligne s'écarte de l'autoroute au Nord de l'aire autoroutière de Berchem, contournant celle-ci par l'ouest. Elle passe ensuite sous la route nationale RN31 avant de franchir la ligne Luxembourg-Bettembourg existante dans la vallée de l'Alzette moyennant un saut-de-mouton. Après le franchissement de l'Alzette, les lignes nouvelle et existante se côtoient jusqu'à l'entrée nord en gare de Bettembourg.

Le projet comprend la construction d'une série d'ouvrages hydrauliques et d'ouvrages d'art de franchissement, dont deux ouvrages remarquables. Le premier (OA14) se situe au croisement de l'autoroute A3 au Sud de Howald et le second (OA05&06), dénommé « le saut-de-mouton », se trouve au croisement avec la ligne ferroviaire existante au Nord de Bettembourg. Ce croisement des deux lignes ferroviaires nécessite également la translation de la ligne existante d'une trentaine de mètres en direction de son ancien tracé.

Le projet tient compte des contraintes de développement de différents projets connexes, tels que le futur pôle d'échange à Howald, la mise à 2x3 voies de l'autoroute A3, l'extension de l'aire autoroutière de Berchem, le réaménagement de l'échangeur (N31) à Livange, la suppression du passage à niveau (PN4a) de la rue Lentz à Bettembourg, la future plateforme multimodale à Bettembourg et le nouveau poste directeur en gare de Bettembourg.

Chiffres-clés

Le coût du projet s'élève à 292.013.570,-€ hTVA (indice 730,85 au 1er avril 2013).

La surface totale de terrains à acquérir est d'environ 52ha.

La vitesse de conception de la nouvelle ligne est de 160km/h.

Outre la plateforme ferroviaire avec ses équipements de voies, caténaires et signalisations, le projet comprend (liste non exhaustive) :

  • 1 souterrain carrossable
  • 1 saut-de-mouton
  • 1 pont ferroviaire
  • 4 ponts routiers
  • 6 ouvrages hydrauliques 
  • 13 bassins de rétention d'eau
  • 1 passage pour la faune

Objectifs

Le projet de la nouvelle ligne ferroviaire entre Luxembourg et Bettembourg s'inscrit dans la transposition de la stratégie MoDu et de l'IVL, mettant en œuvre un concept de mobilité intégré et visant à relever les défis relatifs à la mobilité et au changement climatique jusqu'à l'horizon 2020-2030.

La création de chaînes de mobilité efficaces avec une optimisation des ruptures de charge, permettant de combiner les différents modes de transports et favorisant l'utilisation des transports en commun constitue un élément important de cette stratégie, qui vise à porter à 25% la part des transports en commun. Le concept repose sur trois maillons :

  • le réseau ferré luxembourgeois, constituant l'épine dorsale du système,
  • tram, bus, voitures et vélos, constituant les canaux de distribution et d'acheminement,
  • les pôles d'échanges, constituant les plateformes de transbordement.

Il s'agit donc de créer une véritable complémentarité entre les transports publics, le transport individuel et la mobilité douce. La principale mesure d'infrastructure ferroviaire concernant les axes sud est sans aucun doute le dédoublement de la ligne ferroviaire entre Luxembourg et Bettembourg.

La ligne ferroviaire existante entre Luxembourg et Bettembourg venant à saturation, le projet de la nouvelle ligne ferroviaire augmentera de façon significative la capacité du réseau ferré entre Luxembourg et Bettembourg permettant ainsi

  • d'assurer un raccordement plus performant du sud du pays aux quartiers en voie de développement de la capitale, dont notamment Howald,
  • d'améliorer à la fois l'offre des relations transfrontalières avec la Lorraine et des relations internationales (TGV), et
  • de faciliter le trafic fret et donc le transport des marchandises échangées entre l'Allemagne et les pays du Benelux avec la France, la Suisse et l'Italie.

Etat actuel

La phase avant-projet détaillé (APD) est achevée. La loi de financement a été votée en date du 16 octobre 2014 sur base de l'APD. Les travaux de défrichement ont été réalisés en janvier/février 2015, en hiver 2015/2016 et en hiver 2016/2017.

En 2016 des fouilles archéologiques ont été réalisées sur tout le tracé.

Les travaux de construction ont débuté fin 2015.

Actuellement les chantiers suivants sont en cours :

  • Le souterrain OA16 donnant accès au triangle ferroviaire à Bettembourg.
    L'ouvrage a été construit à côté des voies ferrées. Lors du week-end de la Toussaint 2016 les voies ferrées ont été barrées et, après un terrassement d'envergure, l'ouvrage a pu être déplacé en sa position définitive. La fin des travaux est prévue pour mi 2017.
  • Le pont routier OA11 passant au dessus de la future ligne ferroviaire.
    Les deux culées sont construites. Le tablier de l'ouvrage a été bétonné fin 2016. La fin des travaux est prévue pour mi 2017.
  • La route d'accès au pont routier OA11.
    La fin des travaux est prévue pour mi 2017.
  • Le mur de soutènement près de l'aire de Berchem.
    La fin des travaux est prévue pour mi 2017.
  • La construction du saut-de-mouton et des ouvrages hydrauliques y afférants ainsi que le déplacement de la ligne existante à l'entrée de Bettembourg ont débuté en septembre 2016. Des milliers de colonnes ballastées ont été réalisées dans la vallée de l'Alzette pour améliorer le terrain en dessous des constructions. Les réseaux d'eau et de gaz ont été déplacés.
  • La construction du pont routier OA12 passant au dessus de la future ligne ferroviaire et de l'autoroute A3 a débuté en janvier 2017.

Des premières mesures compensatoires ponctuelles ont été réalisées tels que mise en place de nichoirs pour chiroptères et muscardins ainsi que le transfert de populations d'amphibiens.

Prochaines étapes

Lors de barrages ferroviaires en automne 2017 et au printemps 2018 la ligne ferroviaire existante sera déplacée à l'entrée de Bettembourg. En septembre 2017 la charpente métallique de l'ouvrage OA12 sera posée au dessus de l'autoroute A3 pendant un week-end de coupure de l'autoroute. Les études du passage pour la faune seront débutées.

Les premiers marchés des tronçons ferroviaires seront mis en soumission au cours des prochains mois. La mise en service de la nouvelle ligne est prévue pour fin 2022.

La deuxième phase du projet fera l'objet d'une loi de financement séparée et prévoit le renouvellement de la gare de Bettembourg avec la mise en place d'un second passage souterrain pour l'accès aux quais, le réaménagement des quais et des voies ainsi que la réfection des marquises. La gare de Bettembourg sera alors équipée de façon à permettre l'accès aux personnes à mobilité réduite, notamment par la mise en place d'un ascenseur sur chaque quai ainsi que par les bandes podotactiles pour personnes aveugles et malvoyantes.

Avis d'information au public

 

Nouvelle ligne ferroviaire Luxembourg – Bettembourg :

 

Arrêté modificatif n°90455 daté du 19.06.2018

 

en vertu de l'article 18 de la loi du 15 mai 2018 concernant l'évaluation des incidences
sur l'environnement

 

Contexte légal :

Conformément aux dispositions de l'article 18 de la loi du 15 mai 2018 concernant l'évaluation des incidences sur l'environnement, le maître de l'ouvrage met à la disposition du public moyennant affichage pendant trente jours dans la ou les communes concernées ainsi que sur le site internet visé à l'article 8, paragraphe 1er ou sur son propre site internet utilisé à cette fin selon l'article 14, les informations suivantes :

  • la teneur des décisions prises par les autorités compétentes et les conditions dont celles-ci sont éventuellement assorties,
  • les motifs et considérations principaux qui ont fondé les décisions et,
  • une description, le cas échéant, des principales mesures destinées à éviter, réduire et, si possible, compenser les effets négatifs importants.

 

Il en est de même des modifications des conditions d'aménagement et d'exploitation visant l'environnement humain et naturel visées à l'article 17, alinéa 3.

 

Description sommaire de l'objet de la demande à la base de l'arrêté modificatif n°90455 :

Le projet Nouvelle ligne ferroviaire Luxembourg – Bettembourg (ligne NBS) dans sa globalité, qui concerne un tracé à double voie à ciel ouvert d'une distance d'environ 7,5 km situé entre le point métrique (PM) 104665 situé au sud de la Gare de Bettembourg et le PM 112200 situé au sud-est de la Croix de Gasperich à l'endroit où la ligne NBS rejoindra la ligne ferroviaire existante entre Luxembourg et Bettembourg avant le futur pôle d'échange à Howald, est couvert par l'arrêté n°81152 délivré par la Ministre de l'Environnement en date du 30 août 2016 en vertu de la loi du 29 mai 2009 concernant l'évaluation des incidences sur l'environnement humain et naturel de certains projets routiers, ferroviaires et aéroportuaires.

Conformément à la condition II.2) de l'Article 2 de l'arrêté n°81152 et en accord avec l'article 17, alinéa 3 de la loi du 15 mai 2018, le maître de l'ouvrage a communiqué au ministre ayant dans ses attributions l'environnement les modifications suivantes des éléments concernés par l'arrêté n°81152 :

  • une modification d'aménagement de l'ouvrage d'art OA12 situé à hauteur du PM 110000 et constituant un passage inférieur commun pour la nouvelle ligne ferroviaire et l'autoroute A3 en dessous de la route CR 158 (suppression de la pile intermédiaire dans la berme central de l'A3)
  • une modification d'aménagement de l'ouvrage d'art OA13 situé à hauteur du PM 110600 et constituant un passage inférieur commun pour la nouvelle ligne ferroviaire et l'autoroute A3 en dessous du chemin rural dévié menant de Fentange à Kockelscheuer (suppression de la pile intermédiaire dans de la berme centrale de l'A3 et rétrécissement de l'ouvrage d'art)
  • une modification d'aménagement de l'ouvrage d'art OA14 situé à hauteur du PM 111500 du côté sud de l'échangeur de la Croix de Gasperich et portant la nouvelle ligne ferroviaire
    au-dessus de l'autoroute A3 (modification du type de l'ouvrage d'art en un « bowstring » dû à la suppression de la pile intermédiaire dans de la berme centrale de l'A3)
  • une modification d'aménagement du passage à faune situé entre les PM 110250 et
    PM 110300 et constituant un passage inférieur commun pour la nouvelle ligne ferroviaire et l'autoroute A3 (suppression de la pile intermédiaire dans la berme centrale de l'A3)
  • l'aménagement et l'exploitation d'un pont provisoire non prévu initialement enjambant l'Alzette dans le cadre du chantier de construction de l'ouvrage d'art projeté OA05 dénommé « saut de mouton » pour la durée de la phase chantier de ce dernier
  • des défrichements et déboisements supplémentaires s'avérant nécessaire pour la réalisation du projet Nouvelle ligne ferroviaire Luxembourg – Bettembourg

 

Teneur des décisions prises par les autorités compétentes :

Les décisions suivantes ont été prises par les autorités compétentes dans le cadre de la communication des modifications précitées en relation avec le projet Nouvelle ligne ferroviaire Luxembourg – Bettembourg :

  • Arrêté n°90455 délivré par la Ministre de l'Environnement en date du 19 juin 2018 en vertu de la loi du 15 mai 2018 concernant l'évaluation des incidences sur l'environnement
  • Arrêté n°89881 délivré par la Ministre de l'Environnement en date du 19 janvier 2018 en vertu de la loi modifiée du 19 janvier 2004 concernant la protection de la nature et des ressources naturelles pour l'aménagement et l'exploitation du pont provisoire enjambant l'Alzette
  • Arrêté n°EAU/AUT/17/0935 délivré par la Ministre de l'Environnement en date du
    24 janvier 2018 en vertu de la loi modifiée du 19 décembre 2008 relative à l'eau pour l'aménagement et l'exploitation du pont provisoire enjambant l'Alzette

Ces décisions et les conditions dont elles sont assorties sont jointes au présent avis d'information au public.

 

Motifs et considérations principaux qui ont fondé les décisions :

Le projet Nouvelle ligne ferroviaire Luxembourg – Bettembourg dans sa globalité est couvert par l'arrêté n°81152 délivré par la Ministre de l'Environnement en date du 30 août 2016 en vertu de la loi du 29 mai 2009 concernant l'évaluation des incidences sur l'environnement humain et naturel de certains projets routiers, ferroviaires et aéroportuaires.

Les motifs et considérations principaux qui ont fondé les décisions pour les éléments modifiés sollicités dans le cadre de l'arrêté modificatif n°90455 sont les suivants :

  • les modifications relatives aux ouvrages d'art OA12, OA13 et OA14, ainsi que du passage à faune sont motivées par l'abandon de piles intermédiaires au niveau de la berme centrale de l'A3 pour répondre aux nouvelles exigences en matière de sécurité pour la conception d'ouvrages d'art surplombant le trafic routier des autoroutes
  • la modification de l'ouvrage d'art OA13 (rétrécissement) respecte les conditions imposées par l'arrêté n°81152
  • la localisation des ouvrages d'art OA12, OA13 et OA14, ainsi que du passage à faune n'est pas modifiée par rapport à l'arrêté n°81152 et les modifications sollicitées pour ces ouvrages d'art n'engendrent pas d'incidences supplémentaires sur l'environnement
  • le pont provisoire enjambant le cours d'eau Alzette s'avère nécessaire en relation avec le chantier de construction de l'ouvrage d'art OA05
  • le pont provisoire est réalisé à l'intérieur de l'emprise du projet initial et le 'Screening' réalisé par le bureau d'études efor-ersa en vertu de l'article 12 de la loi modifiée du 19 janvier 2004 concernant la protection de la nature et des ressources naturelles pour l'aménagement de cet ouvrage conclut que des incidences significatives sur les objectifs de conservation de la zone protégée d'intérêt communautaire LU0002007 peuvent être exclues
  • les défrichements et déboisements supplémentaires sont requis dans le cadre de la construction du projet Nouvelle ligne ferroviaire Luxembourg – Bettembourg et plus précisément dans le cadre de l'aménagement du passage à faune, de la construction de l'ouvrage d'art OA13, de l'aménagement d'une zone de prémontage pour l'ouvrage d'art OA14, de l'aménagement d'un poste électrique ainsi que de la réalisation du raccordement aux voies ferroviaires existantes.
  • les défrichements et déboisements supplémentaires seront pris en compte dans le bilan écologique global du projet Nouvelle ligne ferroviaire Luxembourg – Bettembourg
  • les modifications sollicitées dans le cadre de la demande à la base de l'arrêté modificatif n°90455 ne constituent pas des modifications substantielles du projet Nouvelle ligne ferroviaire Luxembourg – Bettembourg

 

Description des principales mesures destinées à éviter, réduire et, si possible compenser les effets négatifs importants :

Les mesures visant à éviter, réduire et, si possible, compenser les effets négatifs importants dans le domaine de l'environnement pour le projet Nouvelle ligne ferroviaire Luxembourg – Bettembourg dans sa globalité sont fixées dans l'arrêté n°81152 délivré par la Ministre de l'Environnement en date du 30 août 2016 en vertu de la loi du 29 mai 2009 concernant l'évaluation des incidences sur l'environnement humain et naturel de certains projets routiers, ferroviaires et aéroportuaires.

Les mesures supplémentaires visant à éviter, réduire et, si possible, compenser les effets négatifs importants dans le domaine de l'environnement fixées dans le cadre de l'arrêté modificatif n°90455 sont les suivantes :

  • l'utilisation de l'ouvrage d'art OA13 rétréci en comparaison avec sa conception initiale sera limitée exclusivement aux cyclistes et aux machines agricoles. L'ouvrage d'art OA13 ne sera pas ouvert au trafic routier normal et un système de borne automatique évitera l'utilisation de l'ouvrage d'art OA13 comme chemin de traverse.
  • le compte rendu-annuel du monitoring relatif à la mise en place et au contrôle régulier des nichoirs chauve-souris devra intégrer une évaluation des arbres à cavités supplémentaires à déboiser – à recenser avant leur destruction – et proposer des mesures appropriés pour adapter les dispositions et le nombre de nichoirs.
  • un bilan écologique intermédiaire des écopoints déjà compensés et qui restent à compenser en fonction de l'avancement de la réalisation des mesures compensatoires est à présenter au plus tard pour avril 2019 après la mise en œuvre des défrichements supplémentaires.

Arrêté N°: 90455

Autorisation pour construction d'un pont provisoire et aménagement accès chantier provisoire

Autorisation Eau

 

 

 

(dernière actualisation: 16 janvier 2017)

 

 

 

Co-financement pour la phase "Etudes" et la phase "Travaux"