Protection contre le bruit

On distingue deux types de bruit, le bruit au poste de travail et le bruit ambiant.

 

Le bruit au poste de travail signifie que l'employé ou l'ouvrier est exposé en permanence à une source de bruit susceptible d'affecter son ouïe. Alors l'employeur prend des mesures préventives en vue de réduire le bruit ou met à la disposition de l'employé ou de l'ouvrier des mesures personnelles de protection. Le bruit ambiant est le bruit que nous percevons dans l'environnement comme le bruit de la circulation, c'est-à-dire le bruit routier, le bruit d'aviation voire le bruit ferroviaire.

Le bruit ferroviaire résulte du contact roue/rail, du freinage ou des bruits d'évacuation d'air engendrés par des installations de conditionnement d'air ou d'autres moteurs comme c'est le cas pour des véhicules équipés d'un moteur Diesel.

Le bruit ambiant est perçu de manière subjective, c'est-à-dire différemment d'une personne à l'autre. Même le psychisme y joue un rôle : les personnes qui aiment circuler en train se sentent moins affectées par le bruit ferroviaire que par exemple d'autres personnes. Toutefois une nuisance sonore permanente peut causer des maladies cardio-vasculaires et/ou provoquer des troubles du sommeil. À l'échelle européenne, environ 30 % des personnes sont exposées pendant la nuit à un bruit de circulation qui dépasse les valeurs limites.

Au niveau national, le ministère de l'Environnement a établi un plan d'action en vue de la réduction du bruit de la circulation.

Mais les CFL s'efforcent également depuis des années déjà de réduire le bruit de la circulation sur les rails et par là de décharger sensiblement les riverains des lignes ferroviaires.

Par le renouvellement du parc de véhicules pour le trafic voyageurs en 2009 les CFL ont déjà considérablement réduit le bruit ferroviaire. Le nouveau matériel dispose de nouveaux « systèmes de freinage silencieux » et ainsi les CFL disposent d'une des flottes de voitures voyageurs non seulement les plus modernes mais aussi les plus silencieuses d'Europe.

Afin de réduire au minimum le frottement entre le rail et la roue, les rails sont polis ce qui induit aussi une réduction des nuisances sonores.

 

En ce qui concerne les wagons de marchandises, le contact roue/rail est plus bruyant que pour les voitures de voyageurs, et les freins causent aussi des valeurs sonores plus élevées. C'est pourquoi CFL Cargo a investi dans de nouveaux wagons de marchandises disposant de systèmes composites de freinage et qui contribuent donc à la réduction du bruit. Toutefois les CFL ont peu d'influence sur d'autres wagons qui circulent aussi à travers le Luxembourg dans le cadre du parc Europ.

C'est pour cette raison que des parois antibruit ont été érigées en de nombreux endroits du réseau ferroviaire, en priorité près des HOT-SPOTS. Ces parois réduisent le mieux le bruit ambiant (de -20 à -30 dB(A)).

En complément aux mesures mentionnées ci-dessus, des murs antibruit sont érigés sur différents tronçons de ligne.

Dans le plan d'action mentionné ci-dessus les endroits du pays ont été définis qui sont caractérisés par le passage de plus de 60.000 trains par an et qui par conséquent sont à traiter en priorité en ce qui concerne l'érection de murs antibruit.

C'est ainsi que dans le cadre de la mise à double voie de la ligne de Luxembourg à Pétange des murs antibruit ont été mis en place à Bascharage, Dippach et Cessange sur une longueur de 1,2 km au total.

À l'arrêt de Noertzange, des mesures antibruit étaient également prévues dans le plan d'action qui ont été mises en application dans le cadre de la rénovation de l'arrêt. Ce projet était considéré comme un projet pilote en ce qui concerne la réduction du bruit. Ici des parois antibruit en forme de « Z » spécialement développées par les CFL ont été mises en service qui doivent absorber le son encore mieux. En complément aux parois, des isolants acoustiques (rail damper) qui modèrent le bruit provoqué par les rails (de -4 à -5 dB(A)) ont été installés également sur une partie de la section du trajet.

Le pont ferroviaire qui traverse Esch-sur-Alzette et est considéré comme un « Hot Spot » dans le plan d'action a été revêtu de parois antibruit colorées dans un projet conjoint avec la commune.

Fin 2016 l'érection d'un mur antibruit est prévue à Schifflange dans le cadre de la nouvelle construction de l'arrêt.

Pour tous les nouveaux projets des CFL les mesures antibruit sont déjà spécifiées lors de la planification car l'avenir appartient au chemin de fer plus silencieux!

 

 

Actualités
  • Les CFL en 2016

    La conférence de presse de la Société Nationale des Chemins de Fer Luxembourgeois a eu lieu au bâtiment de la Direction Générale le 19 juin 2017 à 10h30. En savoir plus

  • ILCAD

    International Level Crossing Awareness Day / Journée mondiale de la sécurité routière En savoir plus

  • Spot "Simply CFL"

    Nous sommes fiers de vous montrer le spot "Simply CFL" qui a été produit dans le cadre de notre nouvelle campagne publicitaire lancée le 19 septembre 2016. En savoir plus